Etudes Publiées

LA CURE DETOX IYASHI DÔME

Pendant des siècles, les japonais se sont enterres dans le sable de certaines sources chaudes pour se purifier et éliminer leurs toxines. La chaleur (les infrarouges longs émis par le soleil) chauffait le sable et lui conférait des propriétés précieuses pour l’organisme. Cette tradition est aujourd’hui perpétuée par le Iyashi Dome aux infrarouges longs.

L’étude

L’étude Clinique* a été réalisée en Suisse sur 22 patients. Des échantillons de sueur ont été prélevés sur le corps des patients après une séance de 25 minutes de Iyashi Dôme. La sueur a été prélevée à l’aide d’une pipette Pasteur sur le buste et les bras des patients. Aucun ustensile de prélèvement en métal n’a été utilisé. Le laboratoire MGD à Genève (Suisse) a analysé la sueur puis l’a comparé aux analyses d’urine de ces mêmes patients. « L’analyse du tableau de la figure 2 montre que le Iyashi Dôme permet d’augmenter l’élimination de métaux lourds toxiques tels le Strontium, le Baryum, le Nickel, le Plomb, le Molybdene, le Tellure, le Chrome, le Cobalt, l’Arsenique, le Cadmium, l’Aluminium et le Cuivre. Ce tableau montre que les quantités totales de métaux lourds sont plus élevées que la moyenne qui est de 514 μg/l, avec une efficacité particulière pour l’aluminium. […]

Fr_Chart_07 Fr_Chart_08Fr_Chart_09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

« L’analyse de 2 ml de sueur de patients soumis à des séances de 25 minutes d’infrarouges longs de type Iyashi dôme permet de montrer une action réelle sur l’élimination des métaux lourds. L’analyse simultanée des urines montre que les métaux lourds sont essentiellement excrétés par la sueur.

L’action est particulièrement efficace sur l’aluminium » ».

 

Iyashi Dôme

*Blanchemaison P., Morillon.F., Clement.R., La cure Détox.

Intérêt de l’appareil à infrarouges longs, le Iyashi Dome, dans l’élimination des métaux lourds en excès.

Genesis 2012, n°167, 20-23 (journal médical de gynécologie, n°167 du mois de Mai 2012

« VOIR LA PUBLICATION »

Laisser un commentaire